Num_riser0004Ce matin là, Eren notre guide était passé nous prendre de très bonne heure à notre hôtel à Gümbet. Ephèse faisait parti de ces destinations que j'avais rêvé depuis mes jeunes années. Aussi j'étais très ému d'être enfin si près de pénétrer dans ce haut lieu de la culture gréco-romaine d'Asie Mineure. Nous avions pris la route du nord qui longe un moment la côte de la mer Égée pour s'enfoncer après à l'intérieur des terres. Dans l'antiquité, Ephèse se trouvait au bord de la mer, aujourd'hui elle se trouve à 7 km, au cœur de la province de Ionie, à l'embouchure de la rivière Caystre. Nous étions frappé de voir la ressemblance du paysage avec celui que nous avions connu l'an passée en Grèce. 2h15 plus tard notre chauffeur nous déposait à l'entré du site.

Histoire de la ville

La cité aurait été fondée par les amazones. Smyrna, l'une d'entre elles, aurait donné son nom à un quartier d'Ephèse. (Strabon XIV, 1,4).

  • Ve au IIe millénaire av.J-C - Les historiens affirment que l'ancienne Ephèse, construite sur la colline d'Ayasuluk, se nommait Apasa, capitale du royaume d'Arzawa. Lors des fouilles de 1992, découverte d'un tumulus situé à proximité de la porte de Magnésie, et d'armes diverses, lames et pointes de flèche entre autres.
  • XIVe siècle av.J-C  - Découverte d'une tombe mycénienne. Défaite des Hittites en 1320.
  • XIIIe siècle av.J-C - En 1200, défaite des Mycéniens. A cette époque, le pays est envahi par les Ioniens et Éoliens. Ils établissent des colonies jusqu'en 1 050.
  • Xe siècle av.J-C - Colonisation d'Ephèse. Le site est alors occupé par les Lélèges et les Cariens.
  • VIIe siècle av.J-C - En 675, la ville est mise à sac par les Cimmériens, peuples venus des rives de la mer Noire sous la conduite du roi Lygdamis.
  • VIe siècle av.J-C - En 560 Crésus, roi de Lydie, s'empare de la ville et l'occupe. Il ne la rase pas mais au contraire y opère des aménagements et l'embellit. En 547, la cité passe sous le contrôle des Perses.
  • Ve siècle av.J-C - Ephèse s'affranchit de la tutelle des Perses en 449, pour y revenir en 404.
  • IVe siècle av.J-C - Fin de la domination Perse. Alexandre le Grand entre dans Ephèse en 334. A sa mort à Babylone en 323, ses généraux se partagent son empire. C'est Lysimaque, roi de Thrace, qui prend possession des cités d'Ionie, de Lydie, de Carie et de Lycie. La ville nouvelle est reconstruite un peu plus loin sur les pente du mont Pion.
  • IIIe siècle av.J-C - En 281, la ville passe sous le contrôle de Séleucos, fils d'Anthiochos, puis aux mains des Ptolémées d'Égypte, et revient dans celles des Séleucides.   
  • IIe siècle après.J-C - En 188, elle est intégré au royaume de Pergame. Enfin la ville devient la capitale romaine de la province d'Asie Mineure en 129..Elle compte jusqu'à 200 000 habitants. 
  • IIIe siècle  - Vers le milieu de ce siècle, plusieurs évènements viennent frapper Ephèse, comme une grande partie du pays. Un séisme met à mal la ville toute entière. En 262, elle est victime d'une attaque des Ostrogoths et de pirates hérules, hordes de barbares d'origine germanique. Il faut attendre 284 pour que la ville commence a se redresser. Cette date correspond à l'avènement de l'empereur Doclétien et plusieurs siècles de prospérité retrouvé.
  • IVe siècle - L'église chrétienne prend son essor avec la conversion de l'empereur romain Constantin 1er (272-306-337). Il est considéré comme saint par l'église orthodoxe. 

Durant ses grandes heures de prospérité, Ephèse a toujours été réputée pour sa richesse. Des établissements bancaires voient le jour, et certains vont jusqu'à prêter aux états voisins de la confédération.  

Visite de la ville

L'Agora administrative au nord du site était le centre politique et administratif de la ville d'Ephèse. Il se composait de la Basilique, de l'Odéon, et du Prytanée.

La Basilique - Contrairement aux basiliques religieuses, les basiliques romaines sont des édifices civils. Leurs créations datent du IIIe siècle av.J-C environ. Elles servaient en général de Palais de justice. Sur la photo ci-dessous, les colonnes au premier plan marquent son emplacement. La construction longue de 160 mètres commençait devant les bains de Varius pour se terminer après l'Odéon.

DSC01060

Les chapiteaux de la basilique sont de type ioniques. Certains d'entre eux sont décorés d'une tête de taureau. La datation exacte n'est pas connue, mais je suppose qu'elle doit se situer aux environs du Ier siècle avant J-C, probablement date de la construction de la basilique.

DSC01061

L'Odéon (Bouleuterion) avec au premier plan les restes des colonnes de la basilique. En forme de théâtre grec, car adossé à la colline, les gradins peuvent contenir jusqu'à 1400 places. le bâtiment est utilisé comme Odéon pour les concerts, et comme Bouleuterion pour les réunions de la boulé (sénat).

DSC01056

Le prytanée - Sorte d'hôtel de ville, il fait face au Bouleuterion. C'est le siège du conseil des prytanes. Ce sont d'habiles politiciens et gestionnaires élus par le sénat (boulé). Suite à sa destruction en 400 de notre ère, des matériaux sont récupérés pour la construction des thermes de Scholastikia de la rue des Courètes. Retrouvés lors de fouilles, ils sont ramenés au prytanée et remontés.

DSC01071

Le péristyle - Selon la pancarte, il a été construit avec des blocs venant de la basilique (VI-VIIe siècle après J-C).

DSC01058

Ephèse, ville d'eau - Bains, thermes et fontaines occupent une grande place dans la vie de la cité. A son apogée, on en comptait une douzaine. Il est fort probable que la ville ait été construite sur ou à proximité de sources d'eau douce.

Les bains de Varius - Les documents consultés ne donnent que peu de réponses.

DSC01052

Canalisations du Palais d'Eau - Les fouilles ont permis de mettre à jour un réseau de canalisations en terre cuite.

DSC01055

La fontaine de Trajan construite entre 102 et 114 en l'honneur de l'empereur Trajan (98-117)

DSC01085

Les thermes de Scholastikia - Détail de la colonnade d'entrée aux chapiteaux de type corinthiens.  

DSC01089

La salle chaude ou caldarium - A côté de l'entrée, il y avait le vestiaire appelé apodyterium. Attenante à la salle tiède le tépidarium, et à la salle froide le frigidarium, le caldarium sera restauré et transformé en hammam par les Turcs seldjoukides.

DSC01090

Les latrines - Particularité : pas de cloison entre chaque siège

DSC01102

Temples et autres monuments

Le monument de Memmius, Ie siècle avant J-C. 

DSC01074

La tombe de Memmius, petit-fils de Sulla, Ie siècle avant J-C.-

DSC01078

Le temple d'Hadrien - Il est construit en 138 av.J-C pour honorer l'empereur du même nom.

IMGP0095

En 1929, les archéologues découvrent une tombe face au temple d'Hadrien.qu'ils pensent être celle d'Arsinoé. Les recherches reprennent en 2007 et donnent des précisions sur cette tombe. Elle serait la réplique en miniature du phare d'Alexandrie. Après une enquête minutieuse des chercheurs dont un anthropologue médicolégale le résultat confirme qu'il s'agit bien du squelette d'Arsinoé IV, âgée d'environ 17 ans, sœur cadette de Cléopâtre, assassinée par Marc Antoine en 41 avant J-C. Début 2009, les spécialistes ont reconstitué le visage. Ils auraient également émis l'hypothèse qu'elle aurait eu des origines africaines ... Voir à ce propos l'excellent article de Futura-Sciences ci-après : http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/homme/d/cleopatre-etait-africaine-et-on-a-retrouve-sa-sur_18601/   

La rue des Courètes - Que de monde ! C'est la rue principale d'Ephèse. Elle va du Prytanée à la bibliothèque de Celsius.

DSC01081

Bas relief de Niké - Elle est située dans la rue des Courètes. Dans la mythologie grecque, c'est la déesse de la Victoire. La statue grecque représentant la Victoire de Samothrace, aujourd'hui au musée du Louvre, est aussi une représentation de la déesse Niké.

IMGP0086

Hermès, IIIe siècle après J-C. - Bas relief au bord de la rue des Courètes.

DSC01076

La bibliothèque de Celsius - Elle est située à l'extrémité de la rue des Courètes. Achevée vers 120 ap.J-C, l'édifice avait été commandé par le consul Tibérius Julius Aquila en l'honneur de son père Celsius, gouverneur romain de la province d'Asie. Il souhait que le mausolée puisse se voir dès l'entrée, et que le premier étage soit consacré à la culture. La salle de lecture mesurait 16 m de long sur 11 de large et abritait, dit-on, plus de 12 000 rouleaux qu'il finança également. Suite au séisme de 262, un incendie ravagea le bâtiment. Les fouilles de 1904 permirent de retrouver le tombeau.

DSC01092

DSC01113

 Statue de façade représentant les vertus de Celsius

DSC01114

Avant de monter dans la salle de lecture, les éphèsiens passaient devant le tombeau de Celsius exposé dans un renfoncement arrondi, comme le montre la photo ci-dessous.

DSC01125

FIN de la 1ère partie