Grand voyageur et érudit de son temps, Hérodote avait participé à l'élaboration de l'une des nombreuses listes des "Sept Merveilles du Monde" avant 425 av.J-C. Un classement avait été effectué, et le Temple d'Artémis (ou Artemision) se retrouvait en quatrième position. Le poète grec Antipater de Sidon, décédé vers 100 avant J-C, en parle magnifiquement dans son Anthologie Palatine. Enfin Strabon, géographe grec né en Cappadoce vers 58 av.J-C donne des indications très intéressantes dans son livre XIV. 

Situé en dehors du site antique d'Ephèse (Efes), il ne reste plus grand chose à voir, à l'exception d'une colonne reconstituée à partir de morceaux de futs issus des différents fouilles effectuées au XIXe et XXe siècle. A l'arrière, on distingue la citadelle à gauche au deuxième plan, la mosquée d'Isa Bey du XIVe siècle à gauche au premier plan et la basilique Saint-Jean à droite.

DSC01144

DSC01145

Histoire du temple

Les fouilles successives ont permis de mettre à jour à cet endroit les vestiges de plusieurs édifices à caractères religieux. Suivant les époques, le temple a été dédié à Artémis, grande divinité grecque, ou à Diane divinité romaine.

VIIIe et VIIe siècle av.J-C - L'existence d'un enclos sacré (téménos) à ciel ouvert entouré d'un mur d'enceinte (péribole) est attesté dès le VIIIe siècle avant J-C. Selon Anton Bammer, archéologue autrichien de la fin du XXe siècle qui a opéré des vérifications des résultats anglais, il aurait été démoli par une inondation catastrophique au VIIe siècle, mais non par les invasions des Cimmériens. Un nouveau sanctuaire est reconstruit sous forme d'un périptère qui est rehaussé suite à la montée des eaux. Personne n'est réellement du même avis, et d'autres spécialistes restent très nuancés sur les résultats des archéologues de ces deux pays. Peut être aurons nous un jour des précisions car il y a encore beaucoup de questions en suspend.

VIe siècle av.J-C - Crésus, roi de Lydie (561-547 av.J-C environ) s'empare d'Ephèse en 560. Son ambition est démesurée. Il prévoit des transformations de la cité et la réunion des villes haute et basse. D'après ses plans, un nouveau temple doit remplacer celui en place, encore plus beau et encore plus grand. Il veut surpasser les plus grands temples grecs. Il fait appel aux plus grands architectes de l'époque. Pour financer ce programme, il mobilise toutes les villes conquises qui lèvent des impôts supplémentaires. Pline l'Ancien relate la construction du temple (Histoire Naturelle, XXXVI, 21). Les fouilles effectuées par Anton Bammer ont permis de reconstituer les plans et les dimensions exactes de l'édifice. L'édifice est entouré extérieurement d'une double rangée de colonnes de 18 m de haut soit 106 au total. Ses dimensions sont de 103 x 50 m. Le marbre est présent partout. Les colonnes, chapiteaux et base sont finement sculptés. Des fragments de la frise sont au musée d'Ephèse.

IVe et IIIe siècle av.J-C - Le temple reste intact ou presque jusqu'au 21 juillet 356, date à laquelle il est incendié par un fou nommé Erostrate. Au même moment, à des centaines de km, à Pella en Macédoine, nait Alexandre le Grand. En 334, il libère la ville de la domination perse, et fait renaitre le temple de ses cendres. Les finances nécessaires à la reconstruction viennent des éphèsiens eux-mêmes. Strabon raconte cet épisode (Géographie, XIV, 1, 22). Le nouvel édifice est surélevé par rapport au précédent, et sa hauteur totale est estimé à 32 m, long de 125 m sur 62 m de large, ses colonnes sont au nombre de 117, pour une hauteur plus de 18 m. Le marbre est aussi partout. Les sculptures et décorations sont fastueuses. Peu à peu Artémis devient Diane avec l'arrivée des romains.

IIIe siècle ap.J-C - Le temple arrive à cette période en assez bon état. Un incendie et un tremblement de terre n'en viennent pas à bout. Il a certainement été réparé et restauré. Il ne résista pas aux invasions des barbares. Les Goths le brûlent en 263. Les marbres sont récupérés pour la basilique Saint-Jean, et l'église Sainte-Sophie de Constantinople.

Ve siècle ap.J-C - En 401, le temple déjà très mutilé sera incendié par les chrétiens.

La représentation du temple d'Artémis - Celle proposée ci-dessous est très proche de la reconstitution en images de synthèse faite dans l'excellente émission de France 3 "Des racines et des ailes" du 21 mai 2009. Un projet de reconstruction y est évoqué...

Temple_d_Art_mis___Reconstitution

Wikimedia commons

Le Musée - Quelques objets ont été rassemblés dans une salle du musée d'Ephèse, qui sera l'objet d'un prochain voyage. Malheureusement beaucoup de chefs d'œuvre ont quitté le sol turc pour rejoindre le British Museum pour la plupart.

DSC01799

Artémis - Musée du Vatican - Photo de l'auteur

Je conseille vivement de consulter la rubrique "Sites et ouvrages de référence" dans laquelle vous trouverez toutes les informations nécessaires pour une étude plus approfondie.

FIN provisoire